Project Engineer Offshore

Kenny Tournoy
Kenny Tournoy
C’est très satisfaisant de pouvoir transformer ses plans en quelque chose de tangible

Je travaille depuis près de deux ans chez Jan De Nul. En tant qu’ingénieur de projet, je me concentre actuellement sur les modèles hydrodynamiques des câbles électriques sous-marins qui relient les éoliennes sur Race Bank avec la terre ferme, des dizaines de kilomètres plus loin. De nouvelles méthodes sont appliquées dans le domaine et cela rend le projet encore plus passionnant. Durant la première phase, nous installons un câble complet, se composant de trois parties séparées qui sont reliées entre elles offshore, et nous préparons l’installation du second câble. En 2017, les travaux reprendront. Je suis généralement impliqué dès le début du projet ce qui me permet de suivre et de participer à l’ensemble du parcours.

On voit alors étape par étape comment un projet se développe. Nous recevons des demandes les plus divergentes qui soient, mais forts d’une large expertise au sein de l’entreprise, nous trouvons toujours une réponse appropriée. Une bonne concertation avec les collègues de tous les départements est cruciale pour pouvoir fournir des conseils solidement étayés. Cet échange de savoirs est enrichissant. De plus, un travail aussi diversifié est encore plus passionnant ; en revanche, cela requiert bien entendu quelque flexibilité afin de s’adapter sans cesse à des changements imprévus. Étant donné que les préparatifs engloutissent déjà pas mal de temps, on espère vraiment l’exécution. C’est particulièrement très satisfaisant de convertir ses plans en quelque chose de concret ; vos efforts sont « enfin » récompensés.